Contre la spéculation sur l’art, retrouver la « fécondité créatrice »

Chronique culturelle estivale au 4@6 de CIBL 101,5 Montréal Le constat de Jaurès sur l’histoire est clair : depuis la Révolution française, les valeurs bourgeoises ont fait la preuve de leur déclin moral avéré. En 2015, considérant la place grandissante de l’art soutenu par la puissance publique, la réflexion sur une création artistique libérée du poids de la lutte des classes est-elle encore utile? La culture n’est pas une marchandise – Contre la spéculation, retrouver la «fécondité créatrice» by Florent Michelot on Mixcloud

Lire la suite →

L’art public doit-il être compréhensible de tous?

Chronique culturelle estivale au 4@6 de CIBL 101,5 Montréal Les œuvres d’art public soutenues par l’État ou les municipalités sont parfois mal perçues par les résidents des quartiers au sein desquelles elles sont installées. Problème de centralisme administratif et de manque de consultation ou citoyenne ou souci de complexité des œuvres? Une réflexion qui repose sur  la construction de « La Vélocité des lieux » au coût de 1,1 million $ dans Montréal-Nord… La culture n’est pas une marchandise – Financer l’art public by Florent Michelot on Mixcloud

Lire la suite →

L’austérité tue aussi la culture

Chronique culturelle estivale au 4@6 de CIBL 101,5 Montréal Tandis que la Grèce est en pleine campagne référendaire sur le dernier projet de Mémorandum de l’Eurogroup, on revient sur les conséquences de l’austérité pour les politiques culturelles dans le cadre de la chronique « La culture n’est pas une marchandise » sur CIBL 101,5 Montréal. La culture n’est pas une marchandise – L’austérité tue la culture (1er juillet 2015) by Florent Michelot on Mixcloud

Lire la suite →

Que viennent faire les Beatles dans cette Histoire?

Publié dans l’édition du 26 novembre 2012 du quotidien Le Devoir Le musée Pointe-à-Callière annonçait ce lundi la préparation d’une exposition sur les Beatles. Au prétexte du 50e anniversaire de la venue du groupe originaire de Liverpool dans la Métropole, le musée d’archéologie et d’histoire de Montréal choisit de se prêter au jeu risqué du mercantilisme muséologique. Le phénomène n’est pas nouveau et on le retrouve d’ailleurs comme une constante dans l’histoire des musées, car ceux-ci ont toujours baigné dans une tension complexe entre l’objectif de faire preuve du plus haut niveau de rigueur scientifique et celui de la « démopédie »,[…]

Lire la suite →

Vandalisme sur la Maison St-Dizier : un geste mû par une crasse ignorance de l’histoire

Publié dans l’édition du 11 août 2011 du quotidien Le Devoir Passionné d’Histoire, et alors que je me réjouissais encore de la programmation du Mois de l’archéologie qui mettrait en valeur les récents travaux de restauration effectués à la Maison Étienne Nivard de St-Dizier de Verdun, quelle ne fut pas ma stupeur d’apprendre que ce même édifice venait de faire l’objet de vandalisme par quelques prétendus graffiteurs! Car, entendons-nous bien, il ne s’agit pas là de graffiti. Depuis plusieurs années, je suis de ceux qui considèrent le graffiti comme une forme d’art à part entière, avec ses codes qui lui[…]

Lire la suite →