Comment préparer des vidéos pédagogiques?

Par défaut

Dans le cadre du cours Concevoir et encadrer un cours à distance (PPA6227) que je donne cet été à l’Université de Montréal, j’ai eu l’occasion de développer deux capsules visant à soutenir la production de vidéos pédagogiques. Ces capsules s’intéressent aux différents formats (entrevues, reportages, etc.) que peuvent prendre ces vidéos, ainsi que sur les critères de qualité technique. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la scénarisation de vidéos pédagogiques, je vous invite à consulter le site ProfWeb, ainsi que le site EduTech Wiki.

Michelot, F. (2020, 26 juin). Découvrir les différents types de vidéos pédagogiques. Montréal, Québec.
Michelot, F. (2020, 26 juin). Se familiariser avec les critères techniques des vidéos pédagogiques. Montréal, Québec.

Aux pédagogues ingénieux et utiles en temps de crise

Par défaut

Lettre publiée dans L’aut’ journal.

L'aut'journal - La FIQ à Legault : cessez les arrêtés et... | Facebook
Publié le 25 mai 2020

Dans une lettre en date du 20 mai dernier, M. Réjean Bergeron alertait les enseignantes et enseignants du risque d’être les « idiots utiles ». La posture de l’auteur, qui ne se limite pas à ce texte, est constante : le numérique en éducation est un danger. Si le numérique n’est pas, en soi, la solution éducative miracle, il n’est pas, par nature, le grand péril. Cette absence de nuance, qui confine au faux dilemme, mérite d’être déconstruite.

L’auteur du texte, qui débute en abordant le rôle des institutions d’enseignement, déporte adroitement son regard sur les conseillères et conseillers pédagogiques des établissements. Plutôt que d’évoquer la question de façon systémique, un ton subtilement accusateur est adopté pour dénigrer le travail de ses employés qualifiés moqueusement de « “penseurs” » (l’auteur utilise volontairement le terme entre guillemets) « à la solde » des institutions, des seigneurs du numérique, des GAFAM, alouette.

  Lire la suite sur le site de L’aut journal.

Une visualisation de la hiérarchie des niveaux cognitifs

Par défaut

La taxonomie des objectifs cognitifs , révisée au début du siècle est particulièrement mobilisée pour schématiser la progression des efforts cognitifs qui sont demandés dans le cadre d’apprentissages.

Cette représentation (disponible au téléchargement en PDF, PNG et SVG) évite la traditionnelle représentation « en pyramide ». Faites-en bon usage! 😉

Anderson, L. W. et Krathwohl, D. R. (dir.). (2001). A Taxonomy for Learning, Teaching, and Assessing: A Revision of Bloom’s Taxonomy of Educational Objectives. New York, NY : Longman.
Bloom, B. S. (1969). Taxonomie des objectifs pédagogiques. Montréal, Québec : Éducation nouvelle.

la suite…

PSPP, JASP et Jamovi : des alternatives accessibles à SPSS et SAS

Par défaut

Au fil des années, des logiciels tels que SPSS et SAS sont devenus des incontournables du traitement statistique. Ces logiciels bénéficient d’une renommée qui s’est construite avec le temps, mais qui est de plus en plus fragile, et ce, pour de multiples raisons : coût faramineux des licences pour les établissements, faible interopérabilité, interfaces surannées, etc.

Depuis quelques années, des alternatives très puissantes ont émergé. Elles reposent sur la philosophie du logiciel libre dont « l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication par autrui en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement » (Wikipédia). Avec ce genre de logiciels, vous pourrez continuez de travailler sur vos projets de recherche sans vous soucier des dates d’expirations des licences et sans avoir à pirater de logiciels propriétaires.

Petit tour d’horizon de 3 d’entre-eux : PSPP, JASP et Jamovi…

la suite…

Évolution des concepts reliés aux littératies informationnelles

Par défaut

Le champ des littératies est parcouru de tensions conceptuelles importantes depuis les années 1970. Le terme de « littératie » est entendu de façon plus large en anglais qu’en français et un très grand nombre de littératies coexistent donc : à côté de l’information literacy, on dénombre la computer literacy, la media literacy, la digital literacy, l’e-literacy, la data literacy, la network literacy, l’hyper-literacy, etc. (Masi, 2019). Jusqu’à 34 classes de littératies sont recensées par Snavely et Cooper (1997).

Parmi tous ces concepts, qui remportera cette chaude lutte?! 💥🥊 Et en français, quelle est la formule consacrée?

la suite…

Fausses nouvelles: les aspirants enseignants critiques, mais peu formés

Par défaut

Publié le 26 juillet 2019

Les futurs enseignants québécois sont très peu formés à débusquer des éléments comme les fausses nouvelles et les théories du complot, ce qui ne les empêche pas d’avoir une pensée critique plutôt développée par rapport à leurs collègues belges et français, a découvert un chercheur en éducation de l’Université de Montréal. Il y a néanmoins urgence à aider les enseignants de la province, dit-il.

  Lire la suite sur le site de La Presse.

Pour que le numérique ne soit pas qu’un divertissement

Par défaut

Cette lettre a été publiée dans la section Opinion de l’édition du 17 juin 2019 du quotidien Le Devoir.

Les auteurs commentent Le Devoir de philo publié le 8 juin dernier, « L’école à l’heure du divertissement numérique ».

Penser le monde contemporain en s’inspirant d’un auteur est un exercice audacieux. Il peut être riche, s’il s’inscrit dans un dialogue intellectuel entre les faits, d’une part, et les sources textuelles et leurs exégèses, d’autre part. Il peut être risqué si l’on cherche à plaquer ses propres conceptions en ne mobilisant que ce qui arrange chez un auteur. L’oeuvre de Pascal ne se réduit pas aux Pensées et il convient d’aborder d’autres pans de ses travaux. Il fut aussi pédagogue et De l’esprit géométrique et de l’art de persuader en est le reflet. Dans cet opuscule, il rappelle que l’art de persuader implique de n’utiliser pour axiome que des évidences, de prouver les propositions et de refuser de tromper par des termes équivoques. Or, les contradictions à ces préceptes pascaliens sont nombreuses dans le texte de Réjean Bergeron.

Par exemple, on qualifie sentencieusement de détestable le mot « apprenant », sans autre forme de procès, mais comment le remplacer ? La compétence numérique s’adressant à tous les individus sur un banc de classe, de la maternelle à l’université, on ne saurait réduire ces derniers au seul qualificatif d’élève ou d’étudiant.

>> Lire la suite

Un chercheur met en lumière les failles de la pensée critique des futurs enseignants

Par défaut
Le 5 juin 2019

Un chercheur en andragogie estime que la pensée critique des futurs enseignants est lacunaire, notamment pour déceler les informations frauduleuses ou la pseudoscience.

Les futurs enseignants sont-ils outillés pour aborder dans leurs classes des concepts comme les fausses nouvelles, la postvérité ou les théories du complot? «Quand on sait que le fait d’être enseignant ne prémunit pas contre des croyances comme l’astrologie, on peut se questionner», commente Florent Michelot, qui a entrepris au Département de psychopédagogie et d’andragogie de l’Université de Montréal un doctorat sur la pensée critique des étudiants en pédagogie sous la direction de Bruno Poelhuber (codirection : Sébastien Béland).

  Lire la suite sur le site de l’Université de Montréal.