Présentation personnelle

Page

Je suis doctorant en andragogie au Département de psychopédagogie et d’andragogie de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal et mes recherches sont conduites sous la direction de Bruno Poellhuber et la codirection de Sébastien Béland. L’andragogie est une forme de prolongement de la psychopédagogie, puisqu’elle s’intéresse à l’apprentissage des adultes. Mes travaux portent sur la pensée critique et la culture informationnelle (ou information literacy chez les Anglo-saxons), des futur·e·s enseignant·e·s à l’heure du Web social, en formation disciplinaire et professionnelle, en Belgique, en France et au Québec.

J’ai contribué au développement du Cadre de référence de la compétence numérique dévoilé en avril 2019 par le Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur. Je travaille au Centre de pédagogie unviersitaire de l’UdeM à totre de conseiller pédagogique. Je suis aussi chargé de cours à l’UQAM et à l’UdeM.

Quant à ma formation, j’ai d’abord obtenu une licence en droit à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Lille 2 et, enfin, un master en sciences politiques avec une spécialisation en action publique locale, auprès du Centre d’études et de recherches administratives, politiques et sociales (CERAPS) de Lille 2. À l’époque, mes travaux de recherche avaient notamment porté sur l’évaluation de politiques publiques culturelles. Après une dizaine d’années passées dans le milieu professionnel de l’organisation politique et communautaire, j’ai effectué un retour aux études en 2015 en complétant un programme de deuxième cycle en enseignement postsecondaire à l’UdeM.

Après avoir animé pendant quatre ans Jeunes loups, vieux lions, une émission d’analyses de l’actualité politique, économie et sociale à CIBL 101.5, je suis désormais chroniqueur politique municipal régulier sur cette même station. Je tiens aussi un carnet de blogue politique et commets, parfois, quelques articles d’opinions dans la presse, notamment dans Le Devoir.

Plus généralement, je m’intéresse aux questions posées le traitement de l’information (recherche, évaluation, partage, etc.), les technologies de l’information et de la communication (TIC), les réseaux sociaux et les médias participatifs (Web 2.0). Considérant mon parcours et ma formation en sciences politiques, je m’intéresse en outre à la sociologie cognitive et à la sociologie de l’information, à l’économie des médias, au journalisme et aux communications. Je suis aussi un passionné d’histoire.