Buts et objectifs d’apprentissage de la métalittératie : proposition d’un traduction en français

Par défaut

Depuis une 20ne d’années, le champ des littératies est parcouru par une diversification des concepts. Paradoxalement, cette diversification s’accompagne d’une tentative de regrouper ces différents concepts sous un nouveau concept fédérateur. Parmi les propositions, voici la métalittératie (metaliteracy) développée par Mackey et Jacobson (2011).

Qu’est-ce que la métalittératie?

La métalittératie est un cadre englobant, autonome et exhaustif qui alimente les autres types de littératies. La littératie informationnelle est la métalittératie de l’ère numérique, car elle implique une réflexion de haut niveau nécessaire pour traiter de multiples types de documents, dans divers formats de médias et dans des environnements collaboratifs. […] Nous suggérons de modifier la perception de la littératie informationnelle qui repose sur une approche de l’apprentissage essentiellement basée sur les compétences.
Metaliteracy is an overarching, self-referential, and comprehensive framework that informs other literacy types. Information literacy is the metaliteracy for a digital age because it provides the higher order thinking required to engage with multiple document types through various media formats in collaborative environments. [. . .] We suggest changes to the way information literacy is perceived as a primarily skills-based approach to learning.

Mackey, T. P. et Jacobson, T. E. (2011). Reframing Information Literacy as a Metaliteracy. College Research Libraries, 72(1), 62‑78. doi: 10.5860/crl-76r1
la suite…

Carte conceptuelle « Metaliteracy et Connectivisme »

Par défaut

Quels sont les points de jonction entre le développement des compétences informationnelles et l’approche connectiviste de l’enseignement?

What are the main meeting points between the development of literacy skills and connectivist learning approach?