L’impact environnemental des technologies éducatives

dumpsite under clear sky
Par défaut

Le passage massif à la formation à distance (FAD) et à la e-formation, ainsi qu’à leurs différentes déclinaisons (p. ex. l’hybridité ou la comodalité), en raison de la pandémie a été l’occasion d’une généralisation du recours au numérique en éducation. Aux environnements numériques d’apprentissages déjà bien implantés dans les établissements du postsecondaire se sont greffés des logiciels de vidéoconférence (p. ex. Zoom ou Adobe Connect) et des plateformes polyvalentes telles que Microsoft Teams ou Google Classroom. Pourtant, cette massification du numérique n’est pas sans conséquence. Ainsi, sur le plan environnemental, l’impact en termes d’émissions de gaz à effets de serre (GES) est important (Obringer et al., 2021). Or, ” des réductions immédiates, rapides et à grande échelle des émissions de gaz à effet de serre ” doivent être opérées pour limiter le réchauffement climatique à 1,5oC à 2oC dans les prochaines décennies (IPCC, 2021).

[Lire la suite du résumé]

220504_RUNED22_DiaporamaMichelotF

Des boîtes à outils pour favoriser la pédagogie en enseignement supérieur

Par défaut

Dans le milieu de l’enseignement supérieur, la pandémie de COVID-19 aura eu pour contrecoup de révéler les nombreux et grands défis relatifs aux apprentissages. Dans le monde, un très grand nombre d’établissements ont pris l’initiative de mettre sur pied des « boîtes à outils » pour améliorer les pratiques d’enseignement, à destination des chargé·es de cours et professeur·es. Dans ce diaporama, je présente quelques-unes d’entre-elles.

Les défis du passage à la formation à distance en contexte de crise

Par défaut

Dix mois après le début de la pandémie, nous commençons à disposer de données empiriques sur les défis relatifs au passage rapide à la formation à distance. Voici le diaporama d’un atelier donné pour le Centre de pédagogie universitaire et qui visait à interroger les expériences passées pour en tirer parti et ainsi adapter notre enseignement en conséquence.

«Enregistrer ou non ses cours ? Telle est la question!»

Par défaut

Au cours des dernières semaines, j’ai eu le plaisir de travailler avec mon amie et collègue du CPU Elaine Charette (et avec la participation de Bernard Bérubé!) sur un document visant à conseiller les enseignant·es sur l’enregistrement de leurs cours.

La «présence» de l’instructeur·trice à l’écran semble être une source d’attention chez ses étudiant·es.

Au terme du document, j’y présente aussi quelques données sur l’effet positif probable de la présence virtuelle de l’enseignant·e (dans une vidéo en mortaise ou incruster à même un diaporama) sur la motivation des étudiant·es.

Pour citer cette document :

Charette, E., Michelot, F. et Bérubé B. (2020). « Enregistrer ou non ses cours ? Telle est la question! ». Centre de pédagogie universitaire. https://cpu.umontreal.ca/fileadmin/cpu/documents/enseigner_distance/Enregistrement_cours_camera.pdf”

Quelques stratégies pour encourager la présence en ligne de vos étudiant·es

Par défaut

Au cours des dernières semaines, j’ai eu le plaisir de travailler avec mes collègues du CPU Elaine Charette, Frédéric Lapointe, André Laflamme et Mohamed A. Ali Benali pour produire un document visant à répondre à l’une des principales préoccupations des enseignant·es dans le contexte de formation à distance : le désengagement de leurs étudiant·es.

Le document n’a évidemment pas l’ambition de recenser toutes les stratégies possibles et imaginables, mais il a au moins pour avantage de compiler plusieurs astuces simple à mettre en œuvre pour garder ses étudiant·es engagé·es.

Pour citer cette document :

Charette, E., Lapointe, F., Michelot, F., Laflamme, A. et Ali Benali, M. A. (2020). «Présence en ligne de vos étudiants·es : trucs et stratégies. Centre de pédagogie universitaire.